À propos des gestes techniques

À propos des gestes techniques

À propos des gestes techniques

Les gestes techniques sont ceux inventĂ©s pour ĂȘtre utilisĂ©s dans une activitĂ© particuliĂšre et concrĂšte. Ils n’ont aucune signification en dehors de leur domaine et ne peuvent ĂȘtre considĂ©rĂ©s comme faisant partie du courant gĂ©nĂ©ral de la communication visuelle. Ils constituent un rang Ă  part, distinct des Gestes Symboliques, et des autres groupes.

Utilisation de gestes techniques

Un exemple récent et déjà trÚs sophistiqué est celui des Gestes Techniques utilisés à la télévision. Le présentateur que nous voyons sur nos écrans fait face au chef du studio, qui communique avec le réalisateur par le biais des écouteurs et transmet ses ordres au commentateur par des gestes visuels.

Pour l’avertir qu’il va se mettre Ă  parler Ă  tout moment, le patron lĂšve son avant-bras et le tient rigidement en l’air. Pour le faire dĂ©marrer, il abaisse rapidement son bras, l’index pointant vers le haut-parleur. Pour lui dire qu’il n’a plus de temps, il fait tourner l’index comme s’il s’agissait de l’aiguille d’une horloge, mais pour lui dire d’allonger sa prestation, il place ses mains jointes devant sa poitrine et les Ă©carte lentement (« étirer le temps »). Pour dire au prĂ©sentateur de s’arrĂȘter dans son Ă©lan, le rĂ©alisateur fait semblant de se trancher la gorge (« Cut ! »).

Ces rĂšgles ne figurent dans aucun livre. Ils sont nĂ©s avec la tĂ©lĂ©vision. Les autres gestes techniques se retrouvent partout oĂč la communication verbale n’est pas possible. Les plongeurs, par exemple, ne peuvent pas se parler et ont besoin d’un moyen de se prĂ©venir mutuellement des situations dangereuses. « Oui », « non », « haut », « bas », « bien », « mal », sont faciles Ă  faire, mais que faire si on a une crampe ? Une main s’ouvre et se ferme en rythme. Un geste trĂšs simple qui peut sauver une vie.

Les gestes techniques chez les non-spécialistes

Bien souvent, une catastrophe se produit parce que la personne qui doit effectuer le Geste Technique n’est pas spĂ©cialiste de l’environnement dans lequel elle se trouve. Supposons qu’un bateau de sport coule et que ses occupants parviennent Ă  atteindre une petite Ăźle, oĂč ils sont entassĂ©s dans l’attente d’un Ă©ventuel sauvetage.

Soudain, un bateau de pĂȘche apparaĂźt et les naufragĂ©s agitent leurs mains, les marins rĂ©pondent par d’autres mouvements similaires, et le bateau disparaĂźt. Si les naufragĂ©s Ă©taient des spĂ©cialistes de la mer, ils sauraient que dans cet environnement, agiter les mains ne signifie que saluer.

Pour indiquer que l’on est en danger, il faut lever et baisser les bras de maniĂšre rigide des deux cĂŽtĂ©s du corps, ce qui signifie. Au secours ! Le spĂ©cialiste doit se trouver des deux cĂŽtĂ©s pour que la barriĂšre de l’incommunication puisse ĂȘtre brisĂ©e.

Conclusion

Pompiers, grutiers, signaleurs de piste dans les aĂ©roports, croupiers Les croupiers de casino, les serveurs, les responsables de la vente aux enchĂšres, tous ceux qui doivent ĂȘtre silencieux, discrets, ou ne pas ĂȘtre entendus, jouent nĂ©cessairement un jeu de signalisation. Le reste d’entre nous les ignore, sauf si nous voulons pĂ©nĂ©trer dans leur environnement spĂ©cial.

Source : L’homme nu de Desmond Morris. PubliĂ©, en 1977, par Muy Interesante, Biblioteca de DivulgaciĂłn CientĂ­fica.

Catégories

AILLEURS SUR LE NET