Quel systĂšme de climatisation implanter en zone Atex ?

Quel systĂšme de climatisation implanter en zone Atex ?

La compĂ©titivitĂ© d’une entreprise dĂ©pend de nombreux facteurs. Parmi ceux-ci, le cadre de travail fait partie des plus stratĂ©giques. La maniĂšre dont est agencĂ© le lieu oĂč se dĂ©ploient les activitĂ©s est susceptible de booster ou ralentir la productivitĂ©. Ce d’autant plus si l’atmosphĂšre ambiante n’est pas favorable au bien-ĂȘtre des employĂ©s.

L’importance d’implanter une climatisation adaptĂ©e en entreprise

Les raisons qui peuvent pousser un chef d’entreprise Ă  installer un systĂšme de climatisation sont nombreuses et variĂ©es. La premiĂšre est Ă©videmment le dĂ©sir d’amĂ©liorer le confort sur le lieu de travail. En Ă©tĂ©, la tempĂ©rature a tendance Ă  monter et rafraĂźchir l’air ambiant peut s’avĂ©rer nĂ©cessaire. Les employĂ©s ont ainsi des conditions de travail optimales pour accomplir efficacement leurs tĂąches.

L’autre raison, c’est qu’une climatisation adĂ©quate permet de booster la productivitĂ©. Plus l’air ambiant est respirable, plus le personnel sera motivĂ© Ă  s’investir pleinement. À cet effet, certains climatiseurs spĂ©cifiques sont Ă©quipĂ©s d’un dispositif de filtrage d’air performant pour adoucir l’atmosphĂšre. C’est le cas du climatiseur ATEX particuliĂšrement efficace dans les zones soumises aux tempĂ©ratures extrĂȘmement Ă©levĂ©es.

Mais avant d’installer un systĂšme de climatisation particulier, un bilan thermique peut s’avĂ©rer nĂ©cessaire. Ce bilan est utile pour choisir la climatisation la plus adaptĂ©e pour une structure. Il permet en outre de dĂ©terminer les mesures Ă  mettre en place pour amĂ©liorer le confort thermique. Ignorer ce bilan peut vous faire opter pour un systĂšme inadaptĂ© et inefficace.

Le cas particulier des environnements soumis aux contraintes ATEX

Une atmosphĂšre explosive renvoie Ă  un cadre clos ou Ă  dĂ©couvert dans lequel subsiste un risque Ă©levĂ© d’explosion. Le risque en question peut ĂȘtre connu ou pas, car certains signes sont plus visibles que d’autres. En gĂ©nĂ©ral, leur dĂ©tection nĂ©cessite l’utilisation d’un Ă©quipement spĂ©cialisĂ©. Les zones ATEX sont structurĂ©es en fonction de leurs niveaux de dangerositĂ©. On les classe en zones 0, 1, 2, 20, 21 et 22. La rĂ©glementation en la matiĂšre impose aux responsables des entreprises opĂ©rant dans ce type d’environnement d’effectuer un zonage. Ceci dans le but de maĂźtriser les risques potentiels d’explosions.

Plusieurs secteurs d’industrie comme celui de la chimie dĂ©ploient la majoritĂ© de leurs activitĂ©s dans des endroits potentiellement dangereux. L’omniprĂ©sence des produits et matiĂšres combustibles augmente les risques d’explosion. Ces gaz, vapeurs et poussiĂšres rendent l’atmosphĂšre pesante et toute intervention doit se faire avec beaucoup de prudence. Dans ce genre d’environnement, une Ă©lĂ©vation incontrĂŽlĂ©e de tempĂ©rature peut avoir de fĂącheuses consĂ©quences. Le recours Ă  un systĂšme de climatisation adaptĂ© est par consĂ©quent de rigueur.

Pour les milieux exposĂ©s aux atmosphĂšres explosives, une climatisation ATEX apparaĂźt comme la solution la plus recommandĂ©e. C’est une alternative qui permet d’implanter un systĂšme de refroidissement dans une zone ATEX de type 2. Dans les zones 21 et 22, l’utilisation des climatiseurs ATEX offre une garantie de sĂ©curitĂ© contre le risque d’explosion. Ce sont des climatiseurs monobloc qui permettent d’atteindre les tempĂ©ratures les plus basses pour prĂ©venir toute Ă©lĂ©vation Ă  outrance. Pratiques et faciles Ă  monter, on peut les installer en intĂ©rieur ou en extĂ©rieur.

Catégories

AILLEURS SUR LE NET