Énergumènes et manque de respect

Énergumènes et manque de respect

Il y a quelque temps, il y a plus de dix-sept ans, j’ai écrit ce que je montre ci-dessous dans les forums Mcpfe manquants, dont je garde encore une copie sur mon ordinateur et peux donc récupérer ce qui a apparemment été perdu. C’est le thème que j’ai commencé en avril 2002.

Je venais de quitter le travail. J’étais sur le chemin du retour pour parler à un collègue. Une voiture était à l’arrêt, avec deux roues sur le trottoir. A l’intérieur se trouvait le conducteur avec la fenêtre ouverte. Sur le trottoir, juste à côté de la porte des touristes, une masse informe et abondante de mégots de cigarettes et de cendres. Il était clair que celui qui les avait Vider faisait partie des gros fumeurs qui considèrent le sol de la rue comme un tas de fumier (et qu’ils en sont les propriétaires, les seuls à pouvoir en profiter).

En passant, j’ai dit à haute voix : « Quelle chose dégoûtante à faire ! Et nous nous disons civilisés. Un peu plus et la merde nous frappe les chevilles ».

L’homme à l’intérieur du véhicule a dit avec indignation : « Allez-vous le nettoyer ? »
– Est-ce que je vous connais de quelque part pour que vous puissiez m’appeler par mon prénom ? – J’ai répondu légèrement irrité – je ne vais pas nettoyer parce que j’ai la chance, pour le moment, de ne pas être balayeur. Mais si vous êtes le coupable, vous devez savoir que la rue n’est pas à vous et que si vous avez compris ce que respect il ne ferait pas ce qu’il a fait.

Il est devenu rouge comme une tomate et des insultes grossières et menaçantes ont commencé à couler de sa bouche. J’ai continué mon chemin sans lui répondre.

Il est clair que l’énergie Je ne savais pas ce qu’était le respect (et je ne dis pas cela pour moi, mais pour tous ceux d’entre nous qui doivent supporter que nos rues soient remplies d’ordures).

Commentaire

Ci-dessous, je montre le commentaire de Maria, une utilisatrice des Forums Mcpfe :

Oui, je suis sûr que nous devenons chaque jour plus parfaits, dans la barbarie bien sûr. Mais sommes-nous de parfaits barbares ou de parfaits barbares ?

Une fois de plus, nous sommes confrontés à un problème d’éducation et de respect. Et par respect, je n’entends pas le respect des autres, mais le respect que nous nous devons à nous-mêmes. Souiller intentionnellement les rues, les cinémas… Nous ne nous respectons pas en tant que personnes. Une personne ne naît pas en appartenant à l’espèce humaine ; une personne est celle qui a des principes, des valeurs, du respect et une éducation qui différencient le bien du mal, qui sait comment se comporter et vivre en société. Personne n’est là pour nettoyer ce que nous tachons volontairement, ni pour réparer ce que notre barbarie détruit. La ville appartient à tout le monde mais cela ne nous donne pas le droit de la négliger dans son esthétique. Ce qui jette le paquet de cigarettes vide, l’enfant qui jette le papier de bonbon, les jeunes réunis dans un escalier qui mangent des pipes et jettent les pelures par terre, tous renonceraient à ce que quelqu’un fasse cela dans leur salon ? Permettent-ils à leurs enfants de faire à la maison ce qu’ils sont autorisés à faire à l’extérieur ?

Comme je suis un peu rêveur, je dirais parfois une illusion, je finirai par dire que ces faits sont des événements occasionnels réalisés par certains citoyens qui, parce qu’ils paient des impôts, croient au droit de transformer notre belle ville en un tas de fumier. J’espère juste qu’ils sont peu nombreux. Vous comprenez l’illusion, n’est-ce pas ?

Avatar

Julien

Related Posts

Cerveau ou esprit ?

Cerveau ou esprit ?

La sécurité des enfants avec Be Great on the Internet

La sécurité des enfants avec Be Great on the Internet

Pourquoi devriez-vous louer une camionnette pour vos déplacements ?

Pourquoi devriez-vous louer une camionnette pour vos déplacements ?

Une erreur de frappe dans l’adresse d’une page web peut causer des problèmes

Une erreur de frappe dans l’adresse d’une page web peut causer des problèmes

Catégories